Bannière: Envie de faire progresser la recherche? C'est possible avec vos échantillons de tissus et de sang.
Banner: Envie de faire progresser la récherche? C'est possible avec vos échantillons de tissus et de sang.

Que deviennent mes échantillons?

Flow: Que deviennent mes échantillons: Information - Consentement- Prelevement- Stockage-Chercheurs-Resultats

Questions fréquentes

Biobanque

Une biobanque est une infrastructure de recherche qui…

– obtient

– traite

– stocke

– met à disposition

… du matériel corporel humain (et des données associées) à des fins de recherche scientifique.

Quels sont les échantillons collectés dans la biobanque ?

Tout le matériel corporel humain collecté à des fins de recherche scientifique doit être stocké dans une biobanque. Le type de matériel collecté dépend des besoins de la recherche scientifique (par exemple tissus, sang, selles, salive, urine, dents, sperme, ADN, ARN, cellules, larmes, ….).

 

Quels sont les échantillons qui ne sont pas collectés dans la biobanque ?

Les échantillons collectés pour le traitement des patients (thérapie cellulaire, transplantation, …). Ces échantillons sont conservés dans la banque de tissus de l’hôpital.

BBMRI.be

BBMRI.be est un réseau de biobanques belges et fait partie de l’infrastructure de recherche européenne BBMRI.ERIC.

Toutes les biobanques de notre réseau sont approuvées par les autorités fédérales et les comités d’éthique et travaillent selon les principes de la loi belge sur les biobanques.

Que faisons-nous dans ce réseau ?

Au sein du réseau BBMRI.be, nous échangeons notre expertise entre les différentes biobanques.

Nous informons les biobanques des nouvelles directives et réglementations relatives aux biobanques et nous les aidons à les mettre en œuvre dans leur biobanque.

Quelles sont les biobanques qui font partie de notre réseau ?

La plupart de nos biobanques sont liées à des hôpitaux (universitaires) basés en Belgique et stockent des échantillons de patients traités dans ces hôpitaux.

Notre réseau compte également quelques biobanques liées à des instituts scientifiques qui collectent et conservent des échantillons pour soutenir leur développement scientifique.

Consentement présumé

Le matériel corporel humain restant après une procédure de diagnostic ou une intervention chirurgicale peut être utilisé pour la recherche scientifique.
Ce matériel, ainsi que les données codées qui y sont associées, sont stockés dans la biobanque de l’hôpital en vue de recherches scientifiques futures sous le contrôle du comité d’éthique de l’hôpital.
Votre hôpital doit vous informer de cette politique de consentement présumé lors de votre admission à l’hôpital.
Si vous n’êtes pas d’accord avec cette politique, vous ou votre représentant avez le droit de refuser cette utilisation à tout moment.
Vous pouvez communiquer ce refus aux professionnels de la santé sous la responsabilité desquels le prélèvement du matériel corporel est effectué.
Ce refus signé (opt-out) sera alors ajouté à votre dossier médical et garantira que votre matériel corporel ne sera pas utilisé à des fins de recherche scientifique.

Consentement éclairé

De nombreux hôpitaux contribuent activement à l’amélioration continue des soins de santé en menant des recherches scientifiques.
Si, dans le service où vous êtes admis, une étude spécifique est en cours, il se peut que l’on vous demande d’y participer. Vous aurez toute liberté de décider si vous souhaitez ou non y participer.
Si vous acceptez de participer à l’étude, il vous sera demandé de signer un consentement éclairé.
Ce consentement éclairé contient toutes les informations sur le type d’échantillons/données supplémentaires qui seront collectés et sur les recherches qui seront menées sur ces échantillons.

Échantillons

Une biobanque peut stocker toutes sortes d’échantillons du corps humain (tissus, sang, selles, salive, urine, dents, sperme, ADN, ARN, cellules, larmes, ….).

Le type d’échantillons collecté dépend du matériel nécessaire à la recherche.

Les échantillons sont collectés et stockés selon des directives strictes afin de s’assurer que tous les échantillons sont de haute qualité et peuvent être utilisés pour la recherche scientifique.

 

Données

Pour effectuer une recherche scientifique, il faut non seulement des échantillons, mais aussi certaines données cliniques liées à ces échantillons et qui sont recueillies par le professionnel de la santé.

Les données seront toujours codées afin de protéger la vie privée du patient.

Recherche après consentement présumé

Le matériel excédentaire qui n’est plus nécessaire au diagnostic du patient peut être conservé dans une biobanque si le donneur ne s’y oppose pas.

Au moment où les échantillons sont prélevés, il n’est pas encore clair à quelles fins de recherche scientifique ils seront utilisés.

Les chercheurs peuvent utiliser ces échantillons pour leur projet de recherche si celui-ci est approuvé par le comité d’éthique.

Recherche pour une étude spécifique

Les échantillons prélevés dans le cadre d’un projet spécifique, en dehors des soins habituels et après consentement éclairé, seront en premier lieu utilisés pour ce projet de recherche.

S’il reste du matériel, ces échantillons peuvent être utilisés à d’autres fins de recherche après approbation du donneur et d’un comité d’éthique.

Votre question ne figure pas dans la liste ?


Le parcours d’un échantillon     

Rencontrez les associations de patients qui soutiennent BBMRI.be

Découvrez nos biobanques

Souhaitez-vous être invité aux  événements de BBMRI.be liés à l’engagement des patients ?